L’évaluation pour l’apprentissage

Evaluer c’est comprendre et éclairer l’action d’un élève pour l’aider à l’avenir à faire des choix avec justesse.

Dans la Classe d’Histoire, l’évaluation est pensée comme un moyen de favoriser l’amélioration des apprentissages des élèves. Aussi ais-je décidé de m’orienter vers une approche par compétences qui fasse un place extrêmement réduite aux notes.

Une approche par compétences

Compétence:  une combinaison de connaissances, de savoir-faire et de savoir-être que je doit pouvoir utiliser pour répondre à des situations complexes.

2009-11-17_093113

L’approche par compétences consiste à définir les compétences dont chaque élève a besoin pour passer à l’étape suivante de son parcours scolaire, pour accéder à une qualification et pour être préparé à l’apprentissage tout au long de la vie.

Tout comme un mécanicien  doit avoir appris des éléments de mécanique, de pneumatique et d’électronique, il n’est considéré comme compétent que s’il est capable d’utiliser toutes ces connaissances pour détecter et réparer la panne de ma voiture. Il en va de même pour l’Ecole où l’on dit également qu’un élève a acquis une compétence lorsqu’il sait quoi faire, comment faire et pourquoi faire dans une situation donnée. Il s’agit donc de mettre l’accent sur la capacité de l’élève d’utiliser concrètement ce qu’il a appris à l’école dans des tâches et situations nouvelles et complexes, à l’école tout comme dans la vie.

Attention cependant aux raccourcis :

Les compétences ne remplacent pas les connaissances !

Le socle de compétences ne remplace pas les programmes !

L’enseignement ne se réduit pas aux seules compétences fixées en amont. En effet si un élève va au delà de ce qui lui est demandé, des objectifs plus grands peuvent lui être proposés.

 

Et concrètement ?

Tout au long de l’année, le travail que je fournis est évalué (et non note!) par mon enseignant. Cette évaluation ne se fait (presque) pas de manière chiffrée mais selon des niveau de maîtrise de compétences : Maîtrise incomplète, maîtrise partielle, maîtrise globale, maîtrise totale. Un système de lettre permet de renvoyer à un niveau de maîtrise.

A: Maitrise totale (très bien)

B: Maitrise globale (satisfaisant)

C: Maitrise partielle (moyen)

D: Maitrise incomplète (insuffisant)

NE: Non évalué

Un seuil apparaît dans cette gradation: les deux derniers niveaux (C et D) ne satisfont pas aux exigences de maîtrise. Ce système, assez simple permet par ailleurs de montrer que la situation d’exercice des compétences n’est pas forcément binaire.

Quelles formes d’évaluation ?

1- Une évaluation au fil de l’eau (évaluation formative)

L’objectif premier de cette forme d’évaluation est de m’offrir un outil afin que je puisse mesurer par moi-même mes progrès et que je sache ce qu’il me reste à faire pour maîtriser totalement chaque compétence travaillée.

Toutes les activités réalisées en classe, la majeure partie du temps en groupe, sont évaluées par mon professeur. Pour chaque activité, les items évaluables sont explicités et rappelés par le professeur. Cette évaluation doit me permettre d’ajuster mon travail et mon attitude afin d’améliorer ma réussite. Les grilles d’évaluation se présentent sous la forme suivante:

NE

D

C

B

A

DOC2 : Je sais relever, trouver des informations.

SR1 : Je sais réaliser un croquis légendé.

EF2 : Je maîtrise l’expression écrite.

CSC2 : Je travaille en équipe (calme et efficacité).

2- Une évaluation de fin de chapitre (évaluation sommative)

A la fin de chaque chapitre, une évaluation d’une heure maximum pourra m’être proposée afin de remobiliser ce que j’ai pu voir et pratiquer durant le chapitre écoulé. Individuelle, cette évaluation repose sur les objectifs fixés en début de chapitre dans la fiche d’objectifs. Il est donc très important pour moi de la consulter et de travailler avec elle. Cette évaluation repose sur un contrat de confiance avec mon enseignant puisqu’elle est mise en ligne sur le blog lorsque le chapitre est entamé en classe. Je peux la consulter à tout moment pour m’exercer, je peux me l’imprimer ou demander à mon professeur de le faire. Il peut aussi arriver que des temps d’évaluation soient envisagés au cours du chapitre. Ainsi, je peux, à chaque séance, évaluer les questions de mon choix.

3- Une évaluation de fin de partie (évaluation sommative)

Au collège, les programmes sont divisés en parties et en chapitres, chaque partie regroupant plusieurs chapitres entre lesquels des liens peuvent être tissés. Afin de renforcer la mémorisation à long terme des heures de cours pourront être consacrées à des révisions par partie et une évaluation pourra m’être proposée, éventuellement sous la forme d’un devoir commun avec une ou plusieurs autres classes de mon niveau. La même logique est appliquée avec les 3ème pour les brevets blancs.

4 -L’auto et la co-évaluation

 L’auto-évaluation est un élément qui me permet d’être conscient de mes atouts et de mes faiblesses, de « savoir ce que je sais et ce que je ne sais pas ».
autoevaluation_smileys
Tout au long de l’année, les nombreuses activités feront l’objet d’une autoévaluation qui pourra porter soit: sur l’évaluation dans sa globalité, sur des items particuliers. Aussi, je suis régulièrement amené à donner mon avis sur le travail produit, seul ou en groupe, et mettre des mots sur ce que je n’ai pas réussi à faire à qui m’a posé problème. A la fin de chaque trimestre, je m’auto-évalue en tenant compte de mon attitude en classe, de mon travail personnel et de ma capacité à avoir mon matériel.

5 – Et en fin de trimestre: un bilan de compétences

A la fin du trimestre, un bilan de compétences personnel est imprimé et m’est remis. Il doit être collé dans mon cahier d’Histoire-Géo est signé par mes parents.  Il rend compte de ma progression sur les derniers mois écoulés.

Afin de rendre cohérent le bulletin chiffré qui persiste malgré tout, une note moyenne « artificielle » me sera attribuée par mon enseignant. Elle prendra en compte les pourcentages de réussite aux évaluations tout au long du trimestre (100% de réussite = 20/20). A ces notes s’ajoutera une note d’autoévaluation que je me serai attribué.

 Comment suivre les résultats de mon enfant ?

Je peux suivre les résultats de mon enfant en portant un regard régulier sur les évaluations réalisées en classe. Tout travail étant évalué, il y a aura toujours quelque chose à voir. De plus, je peux avoir une vision plus globale en consultant Pronote avec les codes fournis en début d’année. Dans ce cas là, des couleurs renvoient aux niveaux de maîtrise (voir plus haut)
unnamed
Pistes bibliographiques sur l’évaluation:
Evaluer pour (mieux) faire apprendre, par Olivier Rey et Annie Feyfant dans le dossier de veille de l’IFE, n°94,  septembre 2014.
Ce que l’école devrait enseigner, de Roger François Gauthier, Dunod, 2014 (des propos recueillis par François Jarraud pour les Cahiers Pédagogiques)
Publicités

Poser une question / Faire une remarque au prof :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :